JPDDH engagé dans le plaidoyer pour l’adoption d’un édit portant promotion de la santé maternelle et infantile au Sud Kivu

15 Juin 2015 , Rédigé par Journalistes-Démocratie-Droits Humains

Marche des femmes à Bukavu @Vday
Marche des femmes à Bukavu @Vday

Le plaidoyer pour l’adoption d’un édit portant promotion de la santé maternelle et infantile au Sud-Kivu est mené par l’organisation Dynamique femme et enfant, DFE, en partenariat avec quatre organisations locales dont Journalistes pour la promotion de la démocratie et des droits humains, JPDDH.

Vendredi 29 mai, un atelier d’analyse du projet d’édit portant promotion de la santé maternelle et enfantine au Sud-Kivu a eu lieu dans la salle de plénière de l’assemblée provinciale

Pour la coordinatrice de DFE, madame Georgette Nkunzi, la femme ne doit pas mourir en voulant donner la vie ou l’enfant mourir à la naissance. « Une loi qui promeut la santé maternelle et enfantine doit être votée pour pallier urgemment le problème de morbidité et mortalité enfantine au Sud-Kivu C’est inacceptable qu’à l’ère actuelle des femmes puissent continuer à mourir en donnant la vie ou l’enfant mourir à l’accouchement ».

« Nous voulons par ce plaidoyer amener les députés provinciaux à adopter un édit portant promotion de la santé maternelle et infantile au Sud Kivu », a précisé Prince Murhula, coordinateur de JPDDH.

Une dizaine de députés provinciaux ont répondu présents au cours de cette session en vue d’analyser la proposition d’édit avant sa transmission à la commission PAJ et au bureau de l’assemblée provinciale.

Cette activité a été organisée en collaboration avec la commission socio culturelle de l’assemblée provinciale ainsi que des organisations locales engagées dans le plaidoyer dont Dynamique femmes et enfants, DFE, Journalistes pour la promotion de la démocratie et des droits humains, JPDDH, l’association des femmes des médias, AFEM, CAPSA et Vision Sociale.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article