Lundi sans presse : l’UNPC Sud Kivu mobilise

19 Juin 2016 , Rédigé par Par Prince Murhula Publié dans #News

Darius Kitoka, président de l'UNPC Sud Kivu
Darius Kitoka, président de l'UNPC Sud Kivu

Lundi 20 juin a été déclaré « lundi sans presse » pour tous les médias de la République démocratique du Congo. Le mot d’ordre a été lancé le mercredi 15 juin à Kinshasa par l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) avec d’autres organisations professionnelles pour protester contre la hausse du tarif de l’internet mobile en RD Congo. « Nous avons décidé que chaque lundi de la semaine, nous puissions décréter une journée sans presse, c’est-à-dire, il n’y a pas de radios, de télévisions et de journaux. C’est tout simplement parce que nous sommes appelés à protester contre cette augmentation des tarifs internet qui s’apparente à une répression », déclarait mercredi 15 juin à Kinshasa Joseph-Boucard Kasonga Tshilunde, président de l’UNPC.

Au Sud Kivu, le bureau provincial de l’UNPC mobilise les médias pour le respect de ce mot d’ordre. « Journée provinciale sans presse demain lundi sur toute l’étendue de la province du Sud Kivu », déclarait l’UNPC sud Kivu dans un message partagé en boucle aux médias de la province ce dimanche 19 juin. « Tout média du Sud-Kivu soucieux de la perfection et le bien être social doit observer cette mesure nationale prise par l'UNPC et encourager les journalistes dans cette lutte commune. Le droit à la solidarité oblige chaque média du Sud-Kivu à observer le jour sans médias ce lundi 20 Juin 2016 sur toute l'étendue de la province », écrivait de son côté sur facebook le secrétaire fédéral de l’Union au Sud Kivu, Eugide Kitumaini samedi 18 juin.

« Le droit à la solidarité oblige chaque média du Sud-Kivu à observer cette mesure pour faire comprendre les opérateurs de la téléphonie que leur geste vise non seulement à violer la liberté d’expression de la presse mais aussi à piller une population paupérisée», insistait-il dans un autre post.

La LICOSKI soutient le mot d’ordre

Outre l’appel aux médias à ne pas émettre ce lundi, l’UNPC a aussi appelé la population à boycotter ce lundi l'achat des crédits pour leurs téléphones portables au près des opérateurs de téléphonie en signe de protestation.

Un mot d’ordre qu’accompagne aussi la Ligue des consommateurs des services au Congo Kinshasa, LICOSKI. Pour son président, Janvier Mizo Kabare, il aurait été mieux que toute la population consommatrice du Congo emboîte le pas aux médias pour « dire non au mal suicidaire que nous font subir les opérateurs de téléphonie mobile avec la complicité des pouvoirs publics en Rd Congo ». Pour lui, « il est temps que les consommateurs s'unissent pour infliger des sanctions économiques exemplaires à tout opérateur de téléphonie mobile dont les pratiques sont abusives car ressemblant à une escroquerie pure et simple ».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article