Ecole technique de journalisme

Rédigé par Journalistes-Démocratie-Droits Humains Publié dans #Nos activités

Etudiants de l'ETJ pendant le cours sur le traitement numérique des sons

Etudiants de l'ETJ pendant le cours sur le traitement numérique des sons

L’ETJ  (Ecole technique  de journalisme) est un programme de formation continue mis en oeuvre par l’organisation  « Journalistes pour la promotion de la démocratie et des droits humains  », JPDDH, en partenariat avec l'Ong canadienne Journalistes pour les droits humains, JDH, (journalists for human righrs, JHR) visant à promouvoir une information juste et saine dans les médias, contribuer à la liberté d’expression par la professionnalisation des journalistes et acteurs des médias.

L’ETJ  vient contribuer, aux côtés des institutions supérieures et universités de formation des journalistes à la formation pratique des journalistes en accordant une formation pratique aux futurs animateurs des médias et assurant un recyclage permanent des journalistes praticiens.

En effet, dans la province du Sud Kivu, plus de 90% de journalistes œuvrant dans les médias tant de la presse audiovisuelle que de la presse écrite sont recruté sans aucune formation préalable. Ce qui fait que des journalistes, techniciens et autres intervenant dans les médias qui n’ont reçu aucune formation préalable se forment sur le tas.

Une situation dangereuse au vue de la noblesse du métier et qui est malheureusement généralement occasionnée par un manque total d’institutions (écoles ou centres de formation pratiques), pouvant leur permettre de bénéficier d’une formation pratique avant de se lancer dans la profession mais aussi à ceux-là qui sont déjà dans la profession de se mettre à jour.

La conséquence est que la plupart des  journalistes et médias  se caractérisent ouvertement par l’amateurisme, la violation criante de l’éthique, de la déontologie et normes journalistiques de base, le clientélisme, le manque de professionnalisme ; etc. Ce qui est dangereux face à la communauté au service de la quelle œuvrent les médias. 

L’Ecole  vient combler ce vide  en donnant aux personnes désireuses d’entrer dans la profession une formation de base crédible et assurer un recyclage permanent aux journalistes praticiens ou des hommes et femmes issus des médias afin de l’amélioration  de  la qualité de l’information et du journaliste du Sud Kivu dans un premier temps et d’autres provinces congolaise en second lieu.

Le souci majeur est aussi celui de contribuer à l’amélioration de la liberté de la presse à travers une classe de journalistes plus responsables, plus objectifs et mieux outillés.

Pendant la durée de leur formation, les étudiants animent un journal-école , publient des articles et reportages relayés par  SPEAK MAGAZINE , un magazine en ligne canadien relayant des articles  des étudiants en journalisme plus de cinq pays du monde.  Ils animent également le magazine radio "ETJ magazine" qui est diffusé aux radios: RTNK, Radio Neno la uzima, Radio Star, Vision Shala fm, Radio ISDR, Radio Maendeleo. 

Chaque étudiant passe également un stage d’un mois dans un média audiovisuel  pour sa profesionnalisation.

Après chaque cycle de formation, les étudiants sont  évalués par un jury indépendant constitué des institutions de régulation de la presse, enseignants d’universités, des organisations professionnelles indépendantes et des cadres des médias spécialistes du domaine.

En plus de l'option de "Journalisme" opérationnelle depuis 2014, l'ETJ lance ce mois d'août 2015 l'option de "Management des projets"

 

Option de "Management des projets" (Nouveau)

A partir de la session d’août 2015, l’Ecole technique de journalisme, ETJ, ouvre l’option de « Management des projets ».

En effet, en RDC, selon la loi, les médias communautaires n'ont pas le droit de diffuser des publicités. Ses ressources essentielles proviennent ainsi donc des contributions des membres de la communauté ainsi que des subventions.

Malheureusement, les communautés locales, au Sud Kivu, ne contribuent pas effectivement au fonctionnement de ces médias. Mais aussi, faute des compétences en projets, ceux-ci ne parviennent pas pour la plupart à contacter des partenaires financiers en vue de soutien.

Cette option vient ainsi en complément à celui de « Journalisme » opérationnelle depuis février 2014 tout en visant d'appuyer les médias communautaires par la formation de leurs gestionnaires ainsi que les organisations professionnelles des médias et celles de la société civile ainsi que les ONG

L'objectif est en fait de renforcer les capacités managériales des médias communautaires et privés ainsi que celle des organisations de la société civile et des ONG œuvrant sur place.

Les cours prévus au programme portent entre autre sur le cycle du projet (analyse du contexte, élaboration, gestion budgétaire, suivi-évaluation, la mobilisation des fonds du projet, la planification institutionnelle et structurelle, etc.)

La durée de la formation est de 3 mois des cours + 1 mois de stage

Sont admis : les gestionnaires des médias, les membres des organisations professionnelles, membres des organisations de la société civile, ONG, toute personne intéressée par cette formation.

Photo de famille à l'occasion du lancement officiel de l'ETJ le 20 février 2014

Photo de famille à l'occasion du lancement officiel de l'ETJ le 20 février 2014

Ecole technique de journalisme

Procédure d’inscription à l’Ecole technique de journalisme (ETJ)

Promotion Août 2015-Février 2016.

  1. L’inscription à l’Ecole technique de journalisme, ETJ, pour la promotion août 2015-Février 2016 est ouverte à partir du mercredi 1 juillet et se clôture le 31 juillet 2015.
  2. La durée de la formation est de 6 mois. Elle va du 20 août 2015 au 20 février 2016.Elle se donne en double vacation : matin et soir.
  3. Les 50 premiers inscrits sont éligibles pour la bourse « Power journalism fellowship ».
  4. Les frais d’inscriptions s’élèvent à 5$ américains. Une fiche d’inscription est remise à chaque candidat étudiant au lieu d’inscription.
  5. Les dossiers de chaque candidat comprennent : au minimum un diplôme d’Etat, un curriculum vitae, autres attestations diverses du candidat.
  6. Les candidats à la bourse « Power journalism fellowship » remplissent la fiche de demande de bourse disponible au lieu d’inscription.
  7. La liste des candidats retenus pour la bourse sera affichée au plus tard le vendredi 10 août 2015 à 16h°° au bureau de l’ETJ.
  8. Sur les 300$ des frais de formation, les étudiants boursiers payent 110$. Le programme couvre le reste de leurs frais soit 190$.
  9. Les étudiants boursiers payent la quotte part leur due en deux tranches en raison de : 55$ de la première tranche au plus tard le 10 août 2015 en confirmation de leur inscription et 55$ de la deuxième tranche au plus tard le 20 octobre 2015.
  10. Tous les candidats répondant aux critères d’admission à l’ETJ disposent des mêmes chances pour l’obtention de la bourse d’Etude à l’ETJ.
  11. Les frais annexes de la formation (frais divers) sont affichés sur une grille à part. Chaque candidat étudiant en prend bonne connaissance avant de prendre son inscription.
Photo de famille : Les étudiants de l'ETJ avec le Professeur Luc Henkenbrant après son séminaire sur les Droits humains et le Genre dans les médias

Photo de famille : Les étudiants de l'ETJ avec le Professeur Luc Henkenbrant après son séminaire sur les Droits humains et le Genre dans les médias

Des étudiants de l'ETJ dans les séances pratique

Des étudiants de l'ETJ dans les séances pratique

Programme des cours ETJ Promotion Février-Juillet 2014

Partager cette page

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :