Acte d'engagement des journalistes du Sud-Kivu pour les élections apaisées en RDC

21 Octobre 2011 , Rédigé par Journalistes Démocratie Droits Humains

 Nous, Journalistes de la province du Sud Kivu ;

Vu la constitution de la République Démocratique du Congo en ses articles 23 et 24 ;

Vu la loi électorale ;

Vu  le calendrier électoral fixant la tenue des élections présidentielles,  législatives  nationales,

législatives provinciales, municipales et locales ;

Vu  le  droit  de  la  presse  et le  droit à l’information garanti par la constitution, les lois, et les conventions internationales ;

Vu l’atelier organisé du 19 au 20 Octobre 2011 par l’association Journalistes pour la  Promotion de la Démocratie et des Droits Humains JPDDH en sigle  à l’hôtel Au beau lieu, AUBEL  Bukavu, et les résolutions y assorties ; 

Conscient de notre rôle dans l’information et l’éducation de  la population pendant  la période électorale et post électorale; 

Conscients que la  Presse  a  un  grand  rôle  à  jouer  pour  le déroulement apaisé des élections dans la province du Sud Kivu en particulier et en RDC en général ;

Conscients  que  nos  medias  sont  le  lieu  par  excellence  pour  la  diffusion  des  messages  des hommes politiques ;

Déterminés à œuvrer pour l’intérêt suprême de la communauté du Sud Kivu en particulier et de toute la nation congolaise en général ;

Animés par le souci d’éviter de faire de nous et de nos médias des sujets de la désinformation, d’incitation au trouble, à la violence, à la haine, au tribalisme et à l’exclusion ; 

Laissant l’ouverture d’adhésion au présent acte aux autres journalistes, médias ou associations professionnelles partageant la même vision que nous,

Prenons l’engagement :

1.  D’œuvrer  en  tout  temps  avec responsabilité,  impartialité  et  équité  dans  toute couverture  médiatique  réalisée  pendant  la  période  électorale  quelque  soit l’appartenance politique ou idéologique du medias où nous exerçons.

2.  De ne faire la gloire d’aucun candidat ni se soumettre aux consignes des  hommes politiques ni des partis politiques ou regroupements politiques.

3.   De mettre en tout temps en priorité l’intérêt de la population avant celui des candidats, partis politiques ou regroupements politiques.

4.  De  ne  rien  diffuser  qui  porte  atteinte à l’honneur, la dignité humaine et  la  vie  privée des candidats ou autres acteurs impliqués dans l’organisation du processus électoral ;

5.  De  nous interdire la  diffusion  de tout  élément  tendant  à inciter à la  division, au tribalisme,  à la  haine,  au rejet  et au mépris  contre  un candidat ou  un  groupe de candidats ;

6.  De ne jamais révéler l’identité ou indications pouvant  conduire à l’identification  de nos sources au cas où celles-ci requièrent l’anonymat;

7.  De  signaler  toute  menace, petite  soit-elle, sans en minimiser l’origine au près de la rédaction,  la  corporation  des  journalistes  ou  organisations  professionnelles  et structures nationales  et internationales  de  protection  des  journalistes,  des  institutions internationales, des organisations de défense des droits de l’homme voire des autorités judiciaires;

8.  De ne jamais rectifier ou démentir les articles ou informations que notre média n’a pas publié ou diffusé;

9.  De ne jamais discréditer un confrère ou un média au près des tiers; 

10. De ne nous  soumettre qu’aux seules consignes  des  corporations  professionnelles et instances  de  régulation  des  médias (CSAC UNPC,  OMEC, JED,  autres associations professionnelles) pour la couverture responsable des élections;

11. De nous interdire d’accepter tout présent, don,  corruption  ou  faveur  des  politiciens tendant à  acheter notre conscience;

12. De ne prêter notre voix ou notre plume à aucune  publicité  ni annonce de propagande des candidats;

13. D’adhérer et respecter tous les instruments qui régissent l’exercice de la profession des journalistes (Les lois, le code d’éthique et de déontologie, les chartes de la bonne conduite, etc.) et de faire de nos medias une voie d’éducation électorale par excellence pour  le déroulement  apaisé  des élections  et  la  promotion  de  la démocratie  en République Démocratique du Congo;

14. De toujours être solidaire avec  les confrères en cas de difficultés liées à l’exercice de la profession;

15. De  respecter le présent acte d’engagement en âme et conscience  et l’appliquer scrupuleusement pendant toute la période électorale;

 

Fait à Bukavu, le 21 Octobre 2011

  

 

 

 

 

  4

 

  5

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article