Environ 1000 enfants recrutés dans les groupes armés entre janvier 2012 et Août 2013 en RDC

25 Octobre 2013 , Rédigé par Journalistes-Démocratie-Droits Humains

Environ 1.000 cas de recrutement d’enfants par des groupes armés ont été vérifiés par la MONUSCO, entre le 1er janvier 2012 et le 31 août 2013, principalement dans le Nord-Kivu.

Selon le rapport publié mercredi 23 octobre à Kinshasa, des groupes armés tel les « Nyatura, Forces démocratique pour la libération du rwanda (FDLR) et le mouvement du 23 mars (M23) ont été identifiés comme ayant respectivement recruté « 190, 137 et 124 enfants au sein de leurs  groupes durant la période considérée.

Les enfants victimes de recrutement dans les rangs de ces groupes armés ont été également victimes et témoins d’autres violations graves des droits de l’enfant telles que le viol, l’enlèvement, le meurtre et la mutilation, poursuit le rapport.

« Cette situation est inacceptable et elle dure depuis trop longtemps dans l’impunité. Le recrutement d’enfants au sein des groupes armés est un crime, et détruit la vie des victimes qui sont forcées de faire des choses dans lesquelles aucun enfant ne devrait être impliqué. Nous devons arrêter cela maintenant. Un cas de recrutement d’enfant est un cas de trop », a déclaré le Chef de la MONUSCO, Martin Kobler.

Dans un communiqué de presse publié ce jeudi 24 octobre, la MONUSCO invite « fermement tous les commandants des groupes armés à cesser immédiatement ces violations graves perpétrées à l’encontre des enfants et à libérer inconditionnellement tous les enfants encore détenus dans leurs rangs ».

 

 

 

 

Environ 1000 enfants recrutés dans les groupes armés entre janvier 2012 et Août 2013 en RDC

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Meme 30/04/2014 11:31

Je ne suis pas sure que les menaces de monusco sont efficaces por les stopper. il fait absolument trouver un autre moyen.