Journalistes pour la Promotion de la Démocratie et des Droits Humains

JPDDH interpelle les médias du sud Kivu suite aux violences électorales

22 Novembre 2011, 13:27pm

Publié par Journalistes Démocratie Droits Humains

A quatre jours de la fin de la campagne électorale en RDC, Journalistes pour la promotion de la démocratie et des droits humains, JPDDH s'inquiète de la recrudescence de la violence entre acteurs politiques à travers les médias dans la province du Sud Kivu.

Dans une lettre ouverte adressée aux responsables des médias du Sud Kivu ce mardi 22 novembre 2011, JPDDH dit constater avec regret que certains médias soient devenus des lieux de vengeance personnelle , d'intoxication, d'injures, de règlements de comptes entre candidats, de diffusion des messages tendant à l'incitation à la haine, au tribalisme et au mépris.

JPDDH regrette aussi la perte de certains principes professionnels que sont la neutralité, l'impartialité, l'équité, la responsabilité et l'équilibre.

L'organisation recommande aux médias de mettre en tout temps l'intérêt de la communauté avant celui des candidats dans le traitement et la diffusion de leurs informations ainsi que dans leurs programmes.

Elle invite enfin les journalistes au respect du code d'éthique et de déontologie des journalistes, des directives du conseil supérieur de l'audiovisuel, de la charte électorale des journalistes du Sud Kivu et de l'acte d'engagement des journalistes du Sud Kivuinitiée par elle et signée par 36 journalistes et responsables des médias du Sud Kivu.

 

LETTRE OUVERTE AUX RESPONSABLES DES MEDIAS DU SUD KIVU.

A Messieurs, Mesdames les Directeurs des Médias du Sud Kivu (Tous)

Messieurs, Mesdames,

Chers confrères

A quatre jours de la clôture de la campagne électorale en RDC, nous tenons à vous présenter notre inquiétude face regain de violence entre acteurs politiques à travers les médias.

En effet, nombreux cas viennent d’être répertoriés par notre organisation ces six derniers jours dans différents médias de la ville de Bukavu. Ainsi, nos médias sont devenus des lieux de vengeance personnelle, de caricature, d’injures, de règlement de compte entre individus, d’altération de la vérité et des messages tendant à l’incitation à la haine et au mépris.

A la veille de la clôture de la campagne électorale, JPDDH constate avec regret  la perte de certains principes directeurs du journalisme dans le chef de certains médias: la neutralité, l’impartialité, l’équité, la responsabilité et l’équilibre.

 Il est aussi triste de constater des médias rangés officiellement derrière un candidat, un parti politique ou regroupement politique. Ce qui est un grand risque au vu du rôle majeur sensé être joué par les médias dans la prévention des conflits et la promotion de la tolérance, la démocratie ainsi que le respect des Droits Humains dans notre pays.

JPDDH rappelle aux journalistes et aux médias qu’ils doivent en tout temps œuvrer pour la formation, l’information et l’éducation de la communauté. Qu’ils ne sont pas des militants des acteurs politiques ou partis politiques et ne doivent pas en conséquence se comporter comme tel.

Pendant ces quelques jours restants de la campagne électorale nous vous invitons  au respect du Code d’éthique et de déontologie des Journalistes, des directives du CSAC, de la charte électorale des journalistes du Sud Kivu et de l’acte d’engagement des journalistes pour les élections apaisées.

Nous vous appelons aussi à plus de professionnalisme et de responsabilité dans le traitement de l’information avec exactitude, équilibre, impartialité, équité   avant, au jour du vote et après les élections.

Nous vous invitons aussi à privilégier en tout temps et en priorité les intérêts de la communauté dans vos programmes  en évitant la manipulation et l’altération de la vérité.

Enfin, nous réitérons nos vœux de voir les médias contribuer sensiblement au déroulement apaisé des élections dans la province du Sud Kivu en particulier et toute la République Démocratique du Congo en général.

Veuillez agréer, Messieurs, Mesdames, l’expression de nos sentiments patriotique.

Fait à Bukavu, le  22 Novembre 2011

Pour JPDDH

Prince Murhula Mushagalusa

Coordinateur

 

Commenter cet article