Justice: 11 militaires condamnés pour viol à Kalehe

11 Mars 2011 , Rédigé par Journalistes Démocratie Droits Humains

La cour militaire de Bukavu siégeant en audience forraine à Kalehe à plus ou moins trente kilomètres de la ville de Bukavu a condamné ce mercredi 9 mars 2011 onze militaires FARDC. Ils étaient poursuivi pour viol collectif d'une vaingtaine des femme, pillage, enlevement d'un enfant de quatre mois et destruction de deux écoles dans le village de Katasomwa. Faits qui remontent à septembre 2009.

Trois officiers dont un lieutenant colonel, un major et un capitaine ont  écopé de 15 ans de prison ferme et au payement des dommages et intérêts au bénéfices des victimes.   Les huit autres militaires en fuite ont été condamnés par défaut à perpétuité et au payement des dommages et intérêts aux victimes.

Ces prévenus ont été reconnus coupables des faits leurs reprochés. La cours a aussi établi la responsabilité de l'Etat congolais qui devra ainsi payer conjointement avec les onze condamnés les dommages et intérêts aux victimes.

Cette condamnation est saluée par la représentante spéciale du Sécrétaire général des nations unies pour les violences sexuelles dans les conlits armés, Margot Wallstrôm dans son message rendu public  mercredi 9 mars. Selon elle, ces condamnations constituent un signal fort vis à vis de tous les auteurs des actes de violences sexuelles que nulle personne, même les hauts gradés de l'armés, ne sont  au dessus de la loi. Tout en louant le courage de toutes les victimes de viol qui ont accepté de témoigner, Margot Wallstrôm a demandé que celles-ci et leurs familles soient protégées.

Signalons que ce procès a été organisé avec l'appui financier de la MONUSCO, du PNUD et de l'ONG Avocats sans frontières.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article